Fondation DiDé

La Fondation

Fondation-Dide.jpg

La Fondation DiDé “Dignité en Détention”

DiDé en bref

 
 

La Fondation DiDé naît le 13 avril 1992 sous la forme d’une association: « Dignité en Détention », créée par d’anciens délégués du CICR.

Témoins de l’abandon et de la misère dans laquelle survivent bien des détenu(e)s dans les pays en développement, ils décident d’agir.

Les projets soutenus alors vont de l’aide alimentaire aux soins.

Très vite ils vont s’étoffer pour apporter des solutions plus complètes aux besoins des prisonnier(ère)s:

constructions de quartiers séparés pour les jeunes et les femmes, projets agricoles et d’élevage, programmes d’alphabétisation et de formations…

En 2001, Dignité en Détention devient la Fondation DiDé, structure reglémentée par le droit suisse. Une année plus tard elle édite un livre de témoignages à l'occasion de son 10ème anniversaire. Des expositions, des tables rondes et un forum autour de la problématique des jeunes filles en ruptures avec la loi sont organisés.

Sur le terrain, les projets prennent de l’ampleur notamment à Madagascar et au Rwanda. Dans ces deux pays, DiDé engage son propre personnel pour la mise en œuvre et le suivi de ses activités. C'est au Rwanda, pays où la Fondation poursuit des projets depuis plus de 20 ans, qu'elle fait le choix en 2014 de consolider et structurer ses compétences avec le création d'un bureau avec à sa tête une déléguée rwandaise. DiDé développe et consolide ses liens avec les autorités pénitentiaires, les acteurs et partenaires nationaux et progressivement avec les bailleurs basés dans le pays. De nouvelles sources de financements deviennent possibles.

 
 
 

Notre mission

Par ses actions, DiDé vise à l’amélioration des conditions de vie des personnes mineures et des femmes privées de liberté, développe et réalise des activités de formation favorisant la consolidation des acquis de ces personnes et leur réinsertion dans la société.

Bien que faisant partie des forces vives des sociétés en développement, les mineurs et les femmes en situation de détention sont pourtant trop souvent négligés et oubliés de tous. DiDé est convaincue qu’ils doivent alors bénéficier d’un appui particulier voire d'une deuxième chance.

La finalité de notre action est en premier lieu de contribuer à un environnement respectueux de la dignité des personnes privées de liberté tout en mettant à contribution la durée de leur détention en vue d'une réintégration réussie et positive pour tous.

 

Nos modes d’action

Avec l’accord et l’implication des autorités détentrices comme pré-requis, nous développons notre approche avec:

  • des projets de soutien direct auprès des mineurs ou des femmes,
    gérés en partenariats avec des organisations locales et/ou internationales ou par nos propres structures.

  • la mobilisation d’autres acteurs (autorités, société civile, ONG…)
    afin de couvrir de manière holistique les besoins spécifiques des mineurs et des femmes et de pérenniser notre action.

Notre action s’inscrit dans la durée et tend à des résultats pérennes.

 
 
 

Le Conseil

 

La Fondation DiDé est administrée par un Conseil de Fondation composé au minimum de trois membres élus par cooptation.

Le Conseil est l’organe suprême de la Fondation.
Il administre DiDé, décide des stratégies et est le garant de la bonne mise en oeuvre des orientations qu’il décide.

Il est constitué de membres, tous bénévoles, dont un/e Président/e, un/e Vice-Président/e ainsi qu’un/e Trésorière.

 

Présidente

Mme Barbara Hintermann
Economiste

Vice-Président

M. Yvan Sturm
Acteur humanitaire

Membre

Mme Sophie Barbey
Actrice humanitaire

Membre

Dr. Christian Converset
Psychiatre

Membre

M. Jean-Luc Imhof
Acteur du développement et de la coopération

Membre

Me Philippe Pasquier
Avocat

 
 
 

Les Equipes

 

Le bureau de Genève

Basé à Genève en Suisse, le siège est chargé, par le Conseil, de la mise en œuvre de l’action, de la recherche de fonds et de la communication.

Il est actuellement géré par deux collaboratrices salariées entourées de bénévoles experts dans les domaines de la détention, gestion de projet, finances et communication.

Dans un souci d’efficience, nous avons fait le choix d’une structure légère en Suisse. Cette décision nous permet de décentraliser sur le terrain certaines responsabilités et ressources.
C’est également le résultat de notre volonté de favoriser le développement de compétences dans nos contextes d’intervention.

Chargée du bureau à Genève:

Gayané Naroyan
gayane.naroyan@dide.ch

Danica Mondet
danica.mondet@dide.ch

Contact général:

dide@dide.ch

Le bureau de Kigali

Depuis juillet 2014 notre bureau à Kigali (Rwanda) est dirigé par une déléguée rwandaise.
Elle est entourée par plusieurs psychologues consultants, une sociologue, un chargé de suivi et évaluation de projets et un comptable.

Des consultances ponctuelles appuient le travail de l’équipe et assurent la réalisation des activités prévues dans le cadre des projets.

Déléguée régionale:

Odette Mukansoro
odette.mukansoro@dide.ch

Contact:

dide.kigali@dide.ch